Khaddam a proposé l’aide de sa nation pour l’installation de missiles sol-air SAM-6 dans et autour de Beyrouth.

publisher: UPI

Publishing date: 1981-07-29

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp

Le ministre des Affaires étrangères syrien a proposé l’aide de sa nation pour l’installation de missiles sol-air SAM-6 dans et autour de Beyrouth afin de se protéger contre d’éventuelles attaques israéliennes, a rapporté jeudi le journal pro-syrien Al Sharq de Beyrouth.

En expliquant la position syrienne à une délégation du Mouvement National de gauche du Liban à Damas, le ministre des Affaires étrangères Abdel Halim Khaddam a déclaré qu’il y avait des pays arabes prêts à contribuer financièrement à l’achat des batteries de missiles de fabrication soviétique, et que « Damas apprécierait une telle démarche ».

« La Syrie ne possède pas une quantité suffisante de missiles à stationner à Beyrouth, mais elle accueillerait favorablement toute arme qui pourrait être envoyée au Liban via la Syrie dans le but de défendre les Libanais et les Palestiniens », a cité le journal Khaddam lors de sa rencontre avec la délégation.

L’installation de tels missiles par la Syrie dans le sud du Liban, dans le territoire qu’elle contrôle, a provoqué la crise actuelle au Moyen-Orient.

Il a nié que l’Union soviétique ait opposé son veto à une telle initiative, en disant : « La Syrie n’a jamais dit que les Soviétiques désapprouvaient le déploiement des missiles. C’est une décision syrienne et elle est entre nos mains. »

Le journal a indiqué que la demande de missiles avait été formulée par le Mouvement National après le raid aérien israélien contre un camp de réfugiés palestiniens à Beyrouth le 17 juillet, au cours duquel 300 personnes auraient péri.

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp