Après la visite surprise de Khaddam… L’Iran et la Syrie soulignent l’importance de protéger l’indépendance de l’Irak

publisher: الوسط Al Wasat

Publishing date: 2003-09-29

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp

Les vice-présidents iranien et syrien, Mohammad Reza Aref et Abdul Haleem Khaddam, ont souligné la nécessité de « poursuivre la consultation et l’échange de points de vue en raison des pressions communes auxquelles les deux parties sont confrontées ainsi que des problèmes et des situations préoccupantes » en Irak et en Palestine.

Après sa rencontre avec le responsable syrien à Téhéran hier, Aref a qualifié les relations entre les deux pays de « étroites dans divers domaines ».

L’Iran et la Syrie ont souligné hier l’importance de protéger l’indépendance de l’Irak, son intégrité territoriale, ainsi que la paix et la stabilité dans la région. Cela a été affirmé lors de la rencontre entre Mohammad Reza Aref, le premier vice-président iranien, et son homologue syrien Abdul Haleem Khaddam à Téhéran, au cours de laquelle les deux parties ont décrit les relations entre les deux pays comme « fortes » dans tous les domaines. Selon l’agence de presse iranienne, Aref a déclaré que l’Iran et la Syrie sont en accord sur leurs points de vue concernant les relations bilatérales et les questions internationales, soulignant que les visites régulières des responsables des deux pays pour des consultations aideront à rapprocher leurs perspectives.

Aref a souligné que parmi les questions importantes discutées avec Khaddam figurent l’Irak, la Palestine, ainsi que les questions régionales et internationales d’intérêt commun. Il a réaffirmé la conviction profonde de l’Iran en la nécessité de protéger l’indépendance de l’Irak, l’intégrité de son territoire et l’établissement d’un gouvernement démocratique, ajoutant que les pays voisins de l’Irak ont naturellement un rôle crucial à jouer dans la promotion de la stabilité et de la paix dans ce pays.

En ce qui concerne la question palestinienne, Aref a souligné à nouveau que le régime en « Israël » ne respecte aucun cessez-le-feu, et a indiqué que l’Iran et la Syrie aborderont également cette question lors de la visite du vice-président syrien.

De son côté, Khaddam a confirmé que le monde assiste actuellement aux souffrances des musulmans en Palestine et en Irak, soulignant l’importance des consultations entre Téhéran et Damas sur cette question. En ce qui concerne l’Irak, il a affirmé que l’occupation est le problème fondamental sous lequel le peuple irakien souffre, soulignant que le peuple syrien soutient toujours le peuple irakien.

En même temps, le vice-président syrien a souligné la nécessité de poursuivre les consultations et l’échange de points de vue, exprimant l’espoir du retour de la sécurité et de la stabilité en Irak. Khaddam est arrivé dans la capitale iranienne hier matin à la tête d’une délégation de haut niveau pour discuter des questions d’intérêt commun avec la partie iranienne. Les deux pays, la Syrie et l’Iran, font partie de la liste des pays de l’axe du mal désignés par les États-Unis, qui font face à des menaces américaines liées à ce que ces derniers allèguent être une facilitation de la Syrie pour le passage des opérations de résistance contre les forces américaines en Irak à travers leurs frontières communes.

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp