Khaddam met en garde contre le déchirement de la Syrie et appelle à la formation d’une coalition militaire internationale pour la sauver

publisher: UPI

Publishing date: 2012-12-31

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp

L’ancien vice-président syrien dissident, Abdel Halim Khaddam, a lancé un avertissement contre la fragmentation de la Syrie et l’éventuelle initiation d’une guerre sectaire qui pourrait déclencher des conflits similaires dans l’ensemble de la région. Il a appelé à la création d’une alliance militaire internationale pour sauver le pays.

Dans une lettre envoyée lundi au président américain Barack Obama, au président français Nicolas Sarkozy, au Premier ministre britannique David Cameron, à la chancelière allemande Angela Merkel et au secrétaire général des Nations Unies Ban Ki-moon – dont une copie a été obtenue par United Press International – Khaddam a exprimé ses inquiétudes quant au silence de certains pays et à la réticence inattendue d’autres à aborder la situation en Syrie.

Khaddam a exprimé l’espoir que les dirigeants « devraient travailler à la formation d’une coalition militaire internationale pour sauver la Syrie et la région, en tenant compte de l’alliance irano-russe visant à contrôler la région du Moyen-Orient et ses ressources, en particulier ses réserves pétrolières, ses routes de transport internationales et sa position stratégique entre les trois continents. »

Il a exhorté chacun à assumer ses responsabilités, en particulier ceux qui défendent et respectent les droits de l’homme, soulignant que « le monde est devenu petit. » Dans sa lettre aux dirigeants internationaux, il a souligné que « sauver la Syrie revient à assurer la sécurité et la stabilité de la région, la sécurité et la stabilité internationales, et à préserver les relations existantes et les intérêts mutuels entre les pays de la région et d’autres pays dans le monde, en particulier le vôtre. »

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp